chemins d art en armagnac

Toutes les éditions L'association

Première édition

affiche chemins art en armagnac 1e editionArt contemporain & patrimoine

Du 14 mai au 6 juin 2010, l’association Chemins d’Art en Armagnac a organisé la première édition d’un projet présenté au Conseil Régional de Midi-Pyrénées, au Conseil Général du Gers et aux différentes communes concernées : un parcours entre plusieurs sites emblématiques du Pays d’Armagnac, chacun d’entre eux accueillant le travail d’un artiste pouvant entrer en résonance avec le lieu, avec comme objectif une mise en relation significative entre création contemporaine et patrimoine.

Cinq communes ont ainsi abrité six expositions :

  • Condom, où deux lieux ont été choisis. L’auditorium, ancienne salle du Conseil, a accueilli l’installation lumineuse des plasticiens toulousains Fabrice Bittendiebel et Julien Bonnard intitulée l’Armée des Ombres. Et les espaces extérieurs de l’Armagnac Ryst-Dupeyron ont été investis par les sculptures en résine et matériaux divers de Jean-Pierre Pourtier, artiste du Carla-Bayle (Ariège).
  • Blaziert dans son entier a été le terrain d’action du collectif bordelais La Mobylette.
  • Cassaigne, dans la cour du château, dans l’église et sur le parvis de l’église, a accueilli les œuvres en zinc du sculpteur basque Iñaki Olazabal.
  • Fourcès, dans l’église Sainte-Quitterie, a abrité les créations (peintures et sculpture) de Lydie Arickx, vivant et travaillant dans les Landes.
  • Larressingle, où l’église ainsi que le terre-plein au pied des remparts ont reçu les sculptures (bois, tissu, résine) de Rémi Trotereau, vivant et travaillant à Layrisse (Hautes-Pyrénées)..

Une signalétique avait été mise en place : fléchage, banderoles, panneaux plastifiés de présentation de l’artiste (en français et en anglais) à l’entrée de chaque site.

La communication a été assurée par différents moyens : un site internet, des affiches, des dépliants, des articles de presse et de très nombreux courriers. La moyenne de fréquentation pas site a été de 460 personnes. Des visites scolaires ont été organisées : 43 groupes au total.

Cette première manifestation a été perçue d’une manière générale comme une réussite largement due aux différents appuis institutionnels et privés, à la qualité des artistes choisis (par Ch. Bassetto : Conseiller pédagogique en arts visuels, M. Campistron : Artiste et F. Hoddé : Professeur arts plastiques), au professionnalisme apporté à la conduite du projet et à l’engagement sans faille de tous les bénévoles.