chemins d art en armagnac

Toutes les éditions L'association

Musée-Frac Occitanie Toulouse - Condom

  • Condom 1
  • Condom 2
  • Condom 3
  • Condom 4
  • Condom 5

Centre-ville de Condom

En 2016, un itinéraire matérialisé par la pose de clous « Chemins de Saint-Jacques, patrimoine mondial de l’Unesco » est réalisé dans la ville étape de Condom empruntant ainsi le chemin historique de Saint-Jacques-de-Compostelle.
Le balisage démarre à l’entrée de la ville, devant le gîte d’étape au croisement des axes Lectoure Agen, pour remonter la rue Gambetta, artère principale du cœur de ville, et relier la place Saint-Pierre au GR 65. Dans ce qui fut la rue Royale, les portes cochères d’anciens hôtels particuliers ont été transformées en boutiques ; chaque pas de porte ouvrant sur un commerce.
Passé la façade néoclassique de l’ancien présidial, bureau postal depuis 1894, on débouche sur la place Saint-Pierre ornée d’immeubles en belles pierres de taille et fermée, de l’autre côté, par le mur sud de la cathédrale gothique au portail flamboyant. Au cours des siècles, la place s’est affirmée comme le cœur de la vie commerciale. Mais la fin du XXe siècle voit les commerces traditionnels peu à peu remplacés par du tertiaire accélérant la désertification du centre-ville.
L’itinéraire jacquaire se poursuit, vers l’ouest, par la rue Charron, l’une des plus anciennes, du nom du théologal Pierre Charron. Une porte, fermant l’enceinte de la cité, s’ouvrait au Moyen Age sur la place du Lion d’Or, où une taverne portait enseigne Au Lion d’or. Ici se tenait dans les années cinquante le marché aux vins, activité économique par excellence de Condom. Au-delà, la rue des Armuriers, rue des fabricants d’armes au XIIIe siècle, autrefois lieu de passage incontournable pour qui venait de la basse ville, rejoint la rivière Baïse.
Le voyageur peut suivre le balisage jusqu’au pont des Carmes, par la rue Roques. Le pèlerin rejoint ensuite le GR et la via Podiensis au niveau du théâtre pour emprunter le chemin piétonnier, derrière l'église Saint-Jacques de la Bouquerie, ancien hôpital Saint-Jacques.

 

Musée-Frac Occitanie Toulouse

Prenant au pied de la lettre la célébration des vingt ans de l’inscription Unesco du chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle, les Chemins d’Art en Armagnac proposent un parcours dans les ruelles de Condom menant à la cathédrale. En suivant les clous apposés au sol symbolisant le Chemin, le visiteur peut découvrir une sélection d’œuvres des Abattoirs, Musée-Frac Occitanie Toulouse dans quelques vitrines de commerces non utilisées. Ce parcours, jalonné de rencontres avec des œuvres, permet de susciter surprises et interrogations au gré des ruelles. La thématique choisie s’attache à montrer de quelles façons des artistes contemporains français et espagnols ont interprété les notions de spiritualité et de symbolisme. Ce rapprochement entre les deux derniers pays du Chemin permet de « gommer » les ultimes kilomètres et de faciliter l’arrivée jusqu’à la destination tant attendue en créant un accompagnement dans le périple des marcheurs.

  • Edition 2017 Julien Dubuc 1

Victoria Klotz, Le Chien céleste, 2007, coll. les Abattoirs – Frac Occitanie Toulouse
© V. Klotz ; photogr. courtesy de l’artiste